Kankan : Quand la circulation routière devient un véritable calvaire !

Aujourd’hui suite aux nombreux travaux de rénovation en cours sur bon nombre des voiries de la ville, la majeure partie des usagers, n’empruntent plus que les quelques petites artères qui ne sont jusqu’ici pas touchées par les travaux.

La plupart de ces routes, en reconstruction, sont réputées être les plus utilisées par la grande partie des usagers. C’est l’exemple de l’axe qui relie le quartier Salamany au grand marché Lofèba en passant par le carrefour Lambert.

A cause de la mise en chantier de rénovation de cette voirie depuis maintenant près d’une semaine par l’entreprise guinéenne de terrassement et de bitumage Kaba Guiter, de nombreux usagers pour la plupart automobilistes et motards se sentent tous contraints de mettre le cap sur les quelques petites artères qui se trouvent aux alentours de cette route.

Prêt à tout, pour s’éviter de longs trajets avant d’accéder aux différents lieux qu’ils voudraient joindre, certains d’entre eux, vont jusqu’à défier les forces de l’ordre en empruntant des chemins qui leurs sont pourtant interdits.

Aux heures de pointes, pas question de compter sur les trottoirs pour les piétons. Car les usagers d’engins roulants et notamment les conducteur de moto, en font leurs issus principales pour échapper aux embouteillages et cela au risque de renverser un piéton.

En attendant que la régularisation de la circulation, soit une réalité, il faut retenir qu’actuellement à Kankan, on a du mal à se déplacer surtout lorsqu’on est à pied.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.