Kankan : Les dernières  nominations du chef de l’Etat n’inspirent pas la confiance !

Après le limogeage de plusieurs cadres à différents postes ministériels du pays, notamment le ministre Siaka Barry par décrets présidentiels ce mercredi 23 août 2017, les réactions fusent de partout.

Ce vendredi 25 août 2017, ce fut au tour de l’opinion locale à Kankan, en occurrence de la jeunesse de se faire entendre sur ce que certains n’hésitent pas de qualifier de nominations fantaisistes.

Depuis, son avènement au pouvoir en 2010, jamais des nominations faites par le président de la république Alpha Condé n’avaient été aussi contestées dans le pays. Même dans cette localité de Kankan, réputée pourtant être l’un de ses fiefs, les réactions ne sont pas tendres.

Comme Issiaka Sidibé, jeune étudiant chercheur de la localité, ils sont nombreux à être déçus des choix du président de la république. Ils digèrent très mal surtout la nomination du Dr Ibrahima Kourouma ex ministre de l’éducation qui à en croire son intervention, devrait être plutôt poursuivi pour des faits de détournement de fonds publics.

« Ces choix ne nous inspirent pas du tout ! Surtout le cas de Kourouma. Après son remplacement à la tête de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation ont a tous compris qu’ils ne faisait rien à part voler des milliards et des milliards de nos franc sous prétexte d’organiser des examens nationaux ». ont-ils dit avant de poursuivre.

« Au lieu de l’envoyer devant les tribunaux pour qu’il paye pour ces crimes économiques, on le nomme à la tête d’un autre département ministériel. C’est-à-dire qu’on encourage les gens à voler »  s’exclament-ils.

 En outre Ousmane Barry quant à lui, diplômé en sociologie et gérant d’une machine photocopieuse ne comprend pas non plus le remplacement de Siaka Barry par Bantama Sow à la tête du département de culture, du patrimoine historique et du sport.

Selon lui cette nomination renvoie tout simplement à la promotion de la médiocrité en Guinée favorisée par le chef de l’Etat Alpha Condé. Car « Tout le monde a vu le ministre Siaka Bary à l’œuvre. Il s’est démerdé pour donner un peu de valeur à notre culture et au sport. Connaissant aussi Bantama Sow, on craint que tous ces efforts ne se réduisent à néant».

A préciser finalement que certains observateurs, sous le couvert de l’anonymat, voient déjà derrière ces différentes nominations, une volonté du chef de l’Etat de donner de la place à ses « éventuels adeptes pour briguer un troisième mandat en 2020».

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.