Kankan : Des citoyens réagissent au limogeage de Cheick Taliby Sylla


Le ministre de l’énergie Cheick Taliby Sylla a été limogé de son poste, ce mardi 12 mai 2020. L’annonce a été faite à travers un décret du Président Alpha Condé, diffusé sur les ondes des médias publics. Il est appelé à d’autres fonctions.Ce mercredi 13 mai 2020, cette nouvelle a suscité une vague de réactions à travers la ville de Kankan, plusieurs citoyens de la ville ont réagi, c’est le cas de Dr Lonceny Cherif, acteur de la société civile, qui estime que cette décision est logique. 
 « J’ai suivi hier le limogeage de Cheick Taliby Sylla, donc à priori je crois que c’est dans la logique des choses, parce que le scandale autour du quel on vient de passer, n’était pas bon pour l’image de notre pays, nous souhaitons seulement qu’on trouve quelqu’un qui puisse amorcer un réel développement de ce secteur énergétique en Guinée, c’est le secteur où le gouvernement a investit le plus, ce matin j’ai entendu Espace parler de près de trois milliards de dollars, mais où est le produit ? lorsque dans la capitale même il n’y’a pas de courant. » a-t-il dit.
Poursuivant, il ajoute que cheick Taliby Sylla parle trop qu’il ne travaille:
« Taliby quelque soit ses compétences, moi je trouve qu’il parle un peu trop, parce que je l’ai suivi un jour dire que la Guinée va bientôt vendre le courant, ce jour là j’étais très déçu, la capitale n’a pas de courant vous parlez de vente de courant, l’intérieur du pays n’a pas de courant vous parlez de vente courant, donc il a fait tellement de promesses, il aime trop la presse, quelques fois il faut laisser les résultats parler eux-mêmes. » a-t-il ajouté. 
Cet autre citoyen du nom d’Elhadj Cheick Siaka Condé, pense que l’administration est une continuité.                                     « l’administration est une continuité, il a remplacé quelqu’un, quelqu’un aussi va le remplacer, j’ignore quand même la cause de son limogeage, à savoir maintenant s’il a mal géré c’est le président qui sait cela, parce que si tu engage quelqu’un qui ne fait pas ton affaire, tu es obligé de le remplacer par quelqu’un d’autre. »
Même si les raisons de son limogeage n’ont pas été révélées, tout porte à croire que la situation énergétique que vit actuellement la Guinée et plus particulièrement la capitale Conakry qui est plongé dans le noir, n’a pas jouer en faveur du désormais ex ministre. A cela s’ajoute le plan de riposte au Covid 19 élaboré par la Guinée a été rejeté par la Banque Mondiale pour cause d’une surévaluation au niveau du département de l’énergie. 
Ahmed Sékou Nabé, correspondant de Kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.