Kankan : Des jeunes exigent la fermeture pure et simple d’EDG !

Plusieurs jeunes de la commune urbaine de Kankan ont ce mardi 16 juillet 2019, battu le pavé  pour exiger l’arrêt provisoire des travaux au sein de la base local de la société d’électrification de Guinée (EDG). Une manière pour eux  de protester contre la mauvaise desserte en électricité dont souffre la ville toute entière. Une manifestation pacifique qui n’a connu aucun dérapage majeur.   

 Le message était clair sur les pancartes de ces nombreux jeunes en colère contre les distributeurs du courant électrique. ‘’Kankan bon payeur réclame de l’électricité de 18h à 8h’’.

Arrivé face aux autorités préfectorales, le porte-parole des jeunes manifestants, Lamine Kaba s’est exprimé en ces termes : « M le Préfet si vous nous voyez ce matin, on avait un pacte, vous nous avez donné 15 jours de délai face à la situation de l’EDG, parce qu’on n’aime pas le comportement de l’EDG, on vous a dit qu’on veut fermer EDG jusqu’à ce que les responsables soient prêts à nous donner le courant régulièrement, hier c’était le 15ème jour. On n’a pas vu de courant. C’est une partie de la ville qui en a eu, et une autre partie est restée dans le noir ». A-t-il déclaré face du premier magistrat de la préfecture Aziz Diop, avant de l’interpeller sur leur volonté de procéder à la fermeture pure et simple des locaux de la société EDG à Kankan, cela de façon pacifique.

« Nous avons dit qu’on ne va rien casser. Mais pour que nous soyons satisfaits, il va falloir  que, vous alliez fermer l’enceinte d’EDG. Quand ils seront prêts à donner le courant de 18h à 8h et puis aussi de façon générale, ils rouvriront les portes» A-t-il ajouté.

 En retour, Aziz Diop après avoir reconnu sa promesse non respectée, a salué la revendication des jeunes et  leur à encore une fois inviter à la patience.

« Aujourd’hui je regrette, parce que c’est moi qui ai dit le 15, j’ai mis la pression sur EDG pour que Kankan ait le courant de 18h à 8h. Vous et moi avons fait les démarches ensemble, mais il faut qu’on vous dise la vérité, si on ferme EDG aujourd’hui, seulement une semaine, les moteurs vont tomber en panne, j’ai un devoir de vérité vis-à-vis de vous. Si vous fermer EDG, vous pénaliserez durablement nos parents. Donc patienter, parce que c’est impossible de donner le courant de 18h à 8h. Et la fermeture d’EDG n’est pas du domaine du Préfet, je ne peux pas le faire, ce n’est pas mon domaine, il faut que les choses soient très claire » A-t-il conclu.

Insatisfaits de cette réaction, les jeunes manifestants ont scandé des slogans comme ‘’ Préfet zéro’’ ou encore à bas le Préfet’’ et ont pris d’assaut le service du gouvernorat. Le gouverneur Mohamed Gharé qui les a reçu, leur a aussi demandé du temps pour s’entretenir avec le ministre Cheick Tabily Sylla.

« Ce que je veux vous dire, ce que vous avez raison de mener ce combat contre EDG, mais je vous demande de vous calmer, ne faites pas des choses avec nervosité. J’ai écouté avec attention vos revendications, je vais appeler le ministre Mohamed Diané et Cheick Tabily Sylla et je ferais le compte rendu au Président de la République, mais encore une fois vous avez raison, je vous demande de vous calmer on va bien réfléchir et trouver une solution » A-t-il sensibilisé.

A noter que  cette sortie contre EDG ce mardi, fait suite à une rencontre tenue spontanément, la veille à la maison des jeunes.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.