Kankan : Deux présumés voleurs de moto échappent à la vindicte populaire !

A Kankan, les gardes de contrôle de l’université Julius Nyerere de Kankan, ont mis la main sur deux présumés voleurs de moto dans la matinée de ce samedi 24 juin 2017.

Laye Fama Condé, élève au lycée 3 avril de Kankan et Mohamed Kaba, orpailleurs à Koryaran dans la préfecture de Mandiana, sont les principaux accusés dans cette affaire.

Après avoir assisté à leur arrestation et à la fuite d’un autre complice, nommé Bôké  quelques étudiants de l’université très déchainés ont réclamé la tête de ces deux présumés malfrats.

Très agité, Kaké l’un de ces jeunes étudiants prêt à se faire justice, explique : « Ce matin, on a vu deux personnes avec les gardiens. Ces deux personnes sont des voleurs. Ces voleurs sont très souvent entre nous ils s’infiltrent parce qu’aucune tenue particulière ne peut nous dissocier d’eux. D’autres mêmes portent des costumes pour venir voler nos motos. C’est comme ça, ce matin on à appréhender deux en flagrant délit».

A en croire deux autres, sous le couvert de l’anonymat ils redoutent la probable libération de ces prévenus par la gendarmerie et dénonce la présence d’un réseau dirigé par des hauts placés.

« L’un des deux voleurs, à savoir le dénommé Mohamed Kaba, n’est pas à son premier vol. Il a déjà été arrêté cinq 5 fois successivement. Mais à chaque arrestation, il est libéré par son parent colonel à la gendarmerie nationale ». A déclaré l’un.

  «  Il y a un parmi, qui a son papa colonel. Quand il va à la gendarmerie le matin, on le libère à 16 heures. Donc c’est des gens à tuer ça » ! A scandé l’autre.

 Mais pour désamorcer la situation, l’autorité universitaire, en la personne du recteur, le Dr Sékou Kaba mise sur la sensibilisation en invitant ses étudiants à ne pas se faire justice au risque de porter atteinte à la vie de ces présumés malfrats.

Enfin, aux dernières nouvelles, les deux prévenus ont finalement pu être conduits à la gendarmerie départementale de Kankan, pour des fins de poursuites judiciaires.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.