Kankan : Les femmes du district de Sidikidou en colère arrivent jusqu’à la résidence du préfet !

Ce matin, les femmes du district de Sidikidou (sous préfecture de Banlandou) accompagnées par certains de leurs dignitaires religieux et de la notabilité ont marché sur environs 15 km qui les séparent du centre ville de Kankan, pour tout simplement contester la décision de justice qui stipulerait qu’une présumée tueuse d’enfants arrêtée dans ce district, des jours plutôt, auraient été relâchée après le verdict du tribunal de première instance de Kankan l’estimant trop jeune (17 ans).

Selon l’explication d’une des protestante, cette présumée tueuse d’enfants dénommée Fanta Keïta a déjà ôté la vie à trois enfants de 7, 4 et 2 ans et couper leurs parties sensibles dans ce petit district avant son arrestation.

Pour le porte parole des sage de ce district, Djiba Condé, la nouvelle les annonçant hier que cette fille ait été relâchée par le tribunal qui la jugerait moins de 18 ans et donc mineur pour écoper d’une peine d’emprisonnement, est la cause de leur présence ce matin chez le préfet afin que ce dernier puisse prendre des dispositions permettant à la fille de retourner dans sa cellule.

Comme réponse, le préfet Aziz Diop, soutenu par le chef de la délégation spéciale Bakary Kaba, rassure les manifestantes, en les promettant que, la dénommée Fanta Keïta sera remis aux arrêts dans les secondes qui suivent et qu’elle paiera pour ses crimes.

  Les manifestantes visiblement rassurées par ces interventions du préfet et du président de la délégation spéciale de Kankan reprendront le chemin de leur district tout en se disant prêtes à se remobiliser, si les choses ne se passaient pas comme convenu.

Enfin, il faut noter que la criminalité prend de l’ampleur au sein de la couche juvénile à Kankan. Ne serait-il donc pas  important de songer à des mesures essentielles pour que nos tribunaux locaux soient dotés des instances pour entreprendre des procès de mineurs  au lieu de les relâcher ?

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.