Kankan : Fermeture provisoire, officielle de l’hôtel Bakonko !

C’est accompagné d’un pickup de la gendarmerie et d’une  camionnette de la police nationale que l’huissier de justice, un certain Arafan Douno en charge de cette affaire, auprès de la juridiction de Kankan, s’est présenter ce matin du mardi 11 octobre 2016, dans l’enceinte  de l’hôtel Bakonko, Hôtel qui abrite la résidence des chefs d’Etats et des ministres dans cette préfecture.

Pour rappel, un document, signée par l’actuel président du tribunal de première instance de Kankan, Amadou Sagnane, le 04 octobre 2016 stipulait la fermeture provisoire, à partir de ce lundi 10 octobre 2016, de cet hôtel pour un délai de 30 jours, afin de procéder à une rénovation de cette résidence ainsi que des logements pour les hôtes de marque en prélude des festivités du deux octobre devant se tenir à Kankan en différé le 18 décembre prochain.

Ce qui laisse dire l’huissier de justice, que la directrice de cet hôtel aurait failli à ses engagements vis-à-vis de la loi. Car selon lui, elle aurait dû rendre les clefs et quitté les lieux avec ses affaires avant même le lundi 10 octobre.

Cependant, la directrice Florence Lamah, à son tour dénonce, un changement de dernière minute lui demandant l’évacuation de toutes ses affaires de l’hôtel. Ce qui n’aurait pas été signalé, à en croire la directrice dans l’accord signé avec les autorités judicaires.

Aussi l’autre point fort de ce feuilleton s’avère être le soutien indéfectible  d’un certain nombre de jeunes du quartier Energie où réside cet hôtel, comme Ismaël Condé, à cette femme directrice. Une femme qui incarne selon eux, les vêtus du bon voisinage, et quia fait de ce fumoir de drogue avant, un endroit fréquentable à Kankan.

Néanmoins aux environs de 12 h 50, quelques employés de l’hôtel ont pu assembler des casiers de boissons qu’ils ont ensuite évacuées vers des lieux inconnus avant que l’huissier ne laisse quelques éléments des forces de l’ordre sur les lieux et n’annonce le débuts des travaux de renovation pour ce mercredi 12 octobre 2016.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.