Kankan : La fête de ramadan s’annonce dans un contexte difficile !

A  seulement quelques heures de la célébration de la fête de l’Eild El Fitre, les fidèles musulmans de la ville de Kankan, font face à une autre flambée du prix des produits de première nécessité sur tous les tous marché de la ville.

Parmi tant d’autres produits de forte consommation citoyenne, le Kg du riz et le litre d’huile de palme auparavant vendu à 5000 et 5.500 GNF, sont vendu actuellement à 6500 GNF. Le prix du kilogramme de la pomme de terre quitte les 6000 GNF pour atteindre les 8000 voire même 10. 000 GNF. Quant au kilogramme de sucre, de 6000 GNF, il se retrouve aujourd’hui à 8000 GNF pour ne citer que ceux-ci.

Pointés du doigt par de nombreux consommateurs scandalisés de la ville, certains commerçants à l’image de Mohamed Diallo, boutiquier au grand marché Saugbè explique cette montée anarchique des prix des produits, comme étant les effets néfastes des nombreuses taxes douanières de l’Etat.

Selon eux « si l’Etat baissait ses redevances sur les produits qui s’avèrent  très utiles surtout en cette période de fête, les prix baisseront à leurs tours sur les marchés au grand plaisir des citoyens  de Kankan».

Enfin, retenons que, bien qu’étant pénible, les populations du Nabaya, réputes d’un amour particulier pour la  célébration de cette fête de L’Eild El Fitre, n’entendent pas toutefois se  laisser vaincre par cette cherté de la vie.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.