Kankan : Le gouverneur Mohamed Gharé et le préfet Aziz Diop, au cœur d’une polémique domaniale !

Une forte polémique domaniale fait actuellement  beaucoup de bruit à Kankan, dans le district de Foussein sous préfecture de Karifamoriah situé à 9 KM du centre ville et les autorités territoriales et administratives notamment le gouverneur Mohamed Gharé et le préfet Aziz Diop, sont pointés du doigt par les habitants de vouloir s’accaparer d’une bonne partie de leurs terres.

Tout aurait commencé en l’an 2016, selon les propos du président de district à Foussein, lorsque l’Etat Guinéen a décidé dans le cadre de son projet de réhabilitation de la piste aéroportuaire de Kankan, de l’étendre à partir de l’axe central à 600 mètres de chaque côté.

Ce qui fut accepté par les différentes communautés des trois localités concernées par cette disposition gouvernementale à savoir en plus du district de Foussein, la sous préfecture de Karifamoriah et le district de Djangana.

Mais la pierre d’achoppement dans cette affaire toujours selon les dits du président de district de Foussein, serait les 900 autres mètres que le gouverneur et le préfet voudrait s’acquérir frauduleusement dans cette localité au nom de ce projet dont ils croient d’ailleurs de moins en moins.

Pour cela, le préfet les auraient invité ce 26 avril 2017, pour les faire savoir que le président de la république Alpha Condé, ambitionne d’élargir encore plus ce domaine en le prolongeant jusqu’à 900 mètres vers Foussein, de 600 mètre vers Djangana  en largeur et en longueur, près de 5000 mètre de nouveau vers Foussein. Ce qui risquerait de les déposséder de toutes leurs terres cultivables.

Alors ayant refusé d’optempérer, le gouverneur Gharé se serrait érigé en donneur de leçon et les auraient menacé de retracer l’historique de leur installation sur ces terres.

Choqué, ils rétorquent donc par la voix du représentant de la jeunesse :

« Tant que le gouverneur ne dit pas comment nous nous sommes installés sur ces terres, il n’y aura plus d’histoire d’aéroport ici. Même si on déplace la cimenterie, on va la saccager.»  a-t-il lancé.

Enfin, il faut signaler aussi que les habitants de Foussein, assurent même que cette récentes disposition des autorités locales une mise en application sur le terrain, fera  disparaitre la grande mosquée et le cimetière du district.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.