Kankan : Grosse frayeur d’incendie au centre ville !

Un autre cas d’incendie ! Celui-ci a été signalé dans un magasin de denrées alimentaires dans l’après-midi de ce mercredi 31 juillet 2019, au centre ville, en face du grand marché Lofèba. Il y a eu plus de peur que de mal. Comme dans le cas qui a précédé, on note zéro perte en vie humaine et aucun blessé non plus. Un court-circuit occasionné par les fils électriques d’un vieux ventilateur installé au plafond dudit magasin est l’origine de la frayeur.

La victime Ibrahima Baldé aidée par de nombreux voisins a pu rapidement s’interposer à l’avancer du feu.

«  C’est le fil de mon ventilateur qui a court-circuité. La porte de mes deux  boutiques étaient fermés en ce moment moi j’etais au marché  Dibida. C’est mon grand-frère qui m’a téléphoné en disant que la boutique a pris feu, et rapidement je suis venu on a tout fait pour ouvrir la porte, on a pu peut canaliser le feu avec de l’eau et du gaz». A-t-il expliqué.     

Ainsi peut-on le dire, c’est la tragédie qui a été frôlé. Son frère qui a été témoins des faits explique comment le pire a été évité.

« Ce que moi j’ai vu c’est le ventilateur qui a pris feu. Aucun article n’a été consumé. Nous avons évacué les marchandises qui étaient dans la boutique. On remercie le bon Dieu, car l’action s’est déroulée en pleine journée. Sinon si c’était la nuit tout serait parti en flamme » A-t-il témoigné. 

Une fois n’est pas coutume, les sapeurs-pompiers ont signé leur arrivée aussitôt qu’ils ont été sollicité. Le commandant Abdoul Gadiri Souaré Corrobore les faits et dénote la difficulté majeure liée à leur mobilité.

« Ce que on a pu constater ici, c’est un court-circuit électrique. Les dégâts n’étaient pas tellement sérieux. On n’a pas eu grand-chose à faire. Mais c’est notre placement qui était très difficile. Compte tenu du mouvement des personnes sur la route, et même en cas de sonnerie c’est difficilement qu’on nous cède le passage » A-t-il noté.   

Enfin il conseille et indique aux citoyens comment il faut faire pour les joindre à travers leur numéro vert, afin de signaler au plus tôt, les cas d’incendie qui surviennent dans la ville.

«  Je conseille les citoyens d’avoir notre numéro vert en cas d’incident pour vite nous joindre, c’est le numéro 18 et c’est gratuit. L’appel est reçu au niveau de Conakry et ensuite ils vont nous informés directement. » A-t-il prôné.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.