Kankan : Les habitants du district de Borifiyan, mécontents se rendent à la préfecture !

Les habitants du district de Borifiyan, à 18 kilomètres de la ville de Kankan, ont battu le pavé de la résidence du préfet ce vendredi 18 novembre 2016. Ils sont venus pour réclamer la libération de trois des leurs qui seraient en détention par la gendarmerie nationale. Ces derniers sont accusés de plusieurs actes de violence et de vols après un match de football les ayant opposés à la commune rurale de Tintioulen.

Tout serait parti d’une défaite d’un but à zéro concédée, ce mardi 15 novembre 2016, par l’équipe de football du district de Borifiyan face à celle de la commune rurale de Tintioulen située à  25 Km du centre ville de Kankan.

Cette défaite aurait été mal digérée par les visiteurs, qui auraient alors mis le feu à une case et  volé deux motos dans cette commune rurale de Tintioulen.

Et Selon le préfet de Kankan, la plainte formulée par les habitants de la commune rurale de Tintioulen a été dirigée vers la gendarmerie nationale par lui-même Aziz Diop.

Par la suite, il promet la libération de ces jeunes mais à condition que les dégâts qu’ils auraient occasionnés dans la commune rurale de Tintioulen soient  réparés. Et que les engins volés soit rendus à leurs propriétaires.

Enfin précisons que depuis plusieurs mois, il est de plus en plus fréquent de voir, en Haute Guinée des rencontres de football se terminer par de nombreux cas de violences.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com  à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.