Kankan : Kankan : Les autorités locales s’expriment en marge de la fête de l’Eid-El-Fitr !


Après 29 jours de jeûne au compte du mois saint et béni  de Ramadan, les fidèles musulmans de la commune urbaine de Kankan ont célébré, ce mardi 04 juin 2019 la fête de l’Aïd-el-fitr.  Une fête qui vient mettre fin à un mois de pénitences. Pour cela des milliers de fidèles ainsi que les autorités locales ont fait le déplacement à la grande mosquée de Kankan, pour s’acquitter de leur devoir religieux. 

Nombreux sont les fidèles musulmans qui ont rallié la grande mosquée de Kankan sis au quartier Timbo, pour la grande prière de l’Aïd-el-fitr qui a démarré  aux environs de  09 heures 10 min. C’est l’imam Ratib de la grande mosquée de Kankan, Karamo Bangaly Kaba qui a dirigé cette prière à laquelle plusieurs autorités administratives de la place ont pris part.

 Justement après le sermon de l’imam,  le gouverneur de région, Mohamed Gharé, nous  a livré ses sentiments en ces termes.

« C’est un sentiment de satisfaction. En cette journée sainte, je voudrais souhaiter à l’ensemble de la population de la région, mes vœux de bonne fête. La religion musulmane, est celle du pardon, de l’entente et de clémence. Je prie donc le tout puissant pour que nous ayons pitiés les uns des autres, que nous nous pardonnons. Que nous nous donnons la main dans l’intérêt supérieure de la nation ». A-t-il souhaité.  

Le premier magistrat de la préfecture Aziz Diop, a exprimé à son tour ses vœux à l’égard de la jeunesse et de la presse Kankanaise.

« Kankan ce n’est pas une ville bénite. Mais c’est une ville de bénédiction.  Kankan est pour tout le monde, c’est pourquoi on dit Nabaya. Si vous respecter l’islam, vous êtes au service de l’islam et des autres, il n’y a pas de raison que vous échoué. Donc mes bénédictions sont pour tous les jeunes, à toute la population et aussi à la grande presse de Kankan ». A-t-il indiqué.

Pour sa part le maire de la commune urbaine Mory Kolofon Diakite, s’est dit satisfait et fièr.

« Moi j’ai un sentiment de satisfaction totale. Nous avons prié en communion totale. Nous avons constaté que nous sommes tous un et indivisible comme l’a dit le grand imam. Je suis vraiment fièr de la population de Kankan ». S’est-il réjoui.

Enfin, il faut retenir que cette fête de l’Aïd-el-fitr a été aussi célébrée dans toute la juridiction de Kankan, dans la joie et la gaieté.

 CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.