Kankan : La coupe abusive de bois prend de l’ampleur malgré les mesures des autorités.

Malgré l’arrêté portant interdiction de la coupe abusive du bois en République de Guinée, les autorités locales ont du mal à faire appliquer la loi sur le terrain. Par exemple dans les sous-préfectures de Tintioulèn et Boula, des camions chargé de bois d’œuvres ont été arraisonner tout dernièrement par les responsables de ces sous-préfectures. Mais des groupes de jeunes instrumentalisés dit-on on contraint les autorités sous-préfectorales à libérer les camions.

Pour le cas de Tintioulèn selon nos sources, la cargaison de bois a été libérée de force par un groupe d’individus qui serait venu de la ville de Kankan. Ces faits confirment les difficultés qu’éprouveraient les autorités à la base pour le respect de l’arrêté d’interdiction de la coupe du bois.

Une source bien informée de la filière du bois a soutenu l’implication de beaucoup de gros bonnets haut placés dans l’exploitation et le commerce du bois. C’st un trafic qui rapporte assez d’argent à ce s acteurs d’après notre interlocuteur.

Aux dernières nouvelles, l’incident de Tintioulèn autour du camion chargé de bois a été clos (traité à l’amiable). Cependant celui de Boula se trouverait à la gendarmerie de Kankan.

Il faut préciser que le respect de l’arrêté d’interdiction de la coupe du bois a du mal à être respecter à Kankan. Car, nos sources nous indiquent que les représentants de l’Etat à la base à savoir les gardes forestiers, la brigade verte et les agents de l’office guinéen de bois (OGUIB) seraient à couteaux tirés sur le terrain.

Nous y reviendrons.

Sidi Diallo, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.