Kankan : l’absence des panneaux de signalisation et l’excès de vitesse, source d’accident dans la commune urbaine !

L’excès de vitesse ou l’absence de panneaux de signalisation, sont à la base de plusieurs cas d’accident dans les différents carrefours de la commune urbaine de Kankan. C’est un fait très récurent, au centre ville, non loin du marché Diaka. On n’en sait, plus grâce à notre reporter Mamadou Alpha Mariama Keita.

Il suffit de quelques minutes d’observation, pour comprendre à quel point le code de la route est piétiné par certains conducteurs d’engins roulants à Kankan. Avec l’absence des feux tricolores et des agents de la police routière, la plupart des usagers se permettent de traverser les carrefours sans aucune précaution. C’est une  imprudence, qui  se paye cash le plus souvent au carrefour du Marché Diaka, comme nous le témoigne en ces termes, Elhadj Oumar Diallo, jeune coiffeur en bordure dudit carrefour.

« J’ai été témoin de plusieurs cas d’accidents, au carrefour ici. Je me rappelle même qu’un vendredi, un motard s’est heurté à véhicule, ce jour-là, j’ai pris ma tête. Le taxi maitre, il venait à vive allure et transportait des passagers. C’était vraiment un accident terrible. J’en avait presque les larmes aux yeux».

Selon lui, l’excès de vitesse et l’absence des panneaux de signalisation, sont les seules explications à ces nombreux cas d’accident dont il a été témoin.

« Tout ça est dû à l’inconscience des chauffeurs qui excèdent en vitesse. A cela vient s’ajouter aussi le manque notoire des panneaux de signalisation. Rien n’indiquent aux usagers de ralentir ».

Plus loin, il interpelle les conducteurs des engins roulants à être prudents, et les responsables en charge de circulation routière, à prendre des dispositions pour éviter les accidents.

« D’abord, normalement les autorités doivent prendre des dispositions. Mais d’ici là, j’aimerais inviter les conducteurs à faire preuves de prudence. Motards et conducteurs de véhicule doivent tous conduire tout doucement pour économiser les vies ».    

A noter qu’en attendant, des mesures idoines pour réguler la circulation dans la commune urbaine de Kankan, les citoyens, restent exposés au risque des accidents de la circulation.

 CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.