Kankan : L’annonce de la marche du FNDC fait-elle peur aux autorités ?


A Kankan, un communiquant de l’union des forces républicaines (UFR) qui aurait lancé un appel à la mobilisation en faveur de la manifestation programmée par les militants du Front National pour la Défense de la Constitution le lundi prochain 14 octobre 2019, a été convoqué ainsi que le responsable des jeunes et le chef du quartier Missiran où réside l’intéressé par le préfet de Kankan Aziz Diop.

On sait que les militants du FNDC entendent manifester sur toute l’étendue du territoire pour  protester contre l’appel au référendum constitutionnel lancé depuis les USA par le président Alpha Condé qu’ils suspectent de vouloir tripatouiller la constitution pour s’éterniser au pouvoir. Et que le préfet de Kankan Aziz Diop, on se souvient bien, s’est rendu très célèbre en clamant haut et fort son « oui » à un éventuel troisième mandat pour le chef de l’Etat.

Pourtant dans son poste le jeune Ibrahima Simankan, puisqu’il s’agit de lui, membre  du bureau exécutif national des jeunes de l’union des forces républicaines, écrit ceci : « un rendez-vous à ne pas manquer, le lundi 14 octobre 2019 à Kankan, tous ensemble pour dire non au 3ème mandat et au referendum ».

Quelques heures après cette publication l’intéressé dit avoir reçu un appel de la part du directeur préfectoral de la jeunesse l’informant qu’il est convoqué par le Préfet ce mardi 8 octobre 2019 au bloc préfectoral au même titre que le président de la jeunesse et le chef du quartier Missiran « A 16h c’est d’abord le président de la jeunesse de notre quartier qui m’a appelé pour me dire que le Préfet a besoin de nous, mais il ne m’a pas dit pourquoi, ensuite le directeur préfectoral aussi m’a appelé pour me dire la même chose, ainsi j’ai informé les responsables de l’UFR et du FNDC à Kankan » A-t-il dit.

Il n’a fallu que quelques heures, d’après les explications de l’intéressé, pour qu’il soit convoqué à l’exécutif préfectoral via téléphone par l’intermédiaire du Directeur préfectoral de la jeunesse.

Même si pour le moment rien n’a officiellement été livré sur le motif réel de cette brusque convocation, l’intéressé lui est certain que cela est lié à sa publication. « Selon mes analyses, hier j’ai fais une publication sur la manifestation programmée par le bureau national du FNDC parce que Kankan n’est pas en marge de la Guinée, nous on est prêt à respecter le programme du bureau national du FNDC, donc je pense que c’est pour ça que j’ai été convoqué par le Préfet » A-t-il dit clairement.

Par conséquent, il a préféré ignoré cette convocation du préfet. « Je n’ai pas été appelé par le Préfet, c’est le directeur préfectoral de jeunesse et le président des jeunes  de notre quartier, le préfet est une haute personnalité, mais je ne suis pas aussi n’importe qui à Kankan, il peut appeler pour me dire qu’il veut me voir » A-t-il signalé.

A noter que la réaction du préfet ne devrait pas se faire attendre dans ce nouveaux feuilleton de l’actualité nationale et locale qu’il préférerait peut-être de dénommé dès maintenant, « les craintes des autorités avant la manif des FNDC ». A suivre.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.