Kankan: le manque d’eau potable persiste toujours, les femmes lancent un cri de coeur


Les citoyens de la ville de Kankan ne reçoivent même plus une goutte d’eau potable dans leur robinet depuis maintenant quelques mois. Pour ne pas prendre le risque de mourir de soif, Ils sont obligés de s’arrêter en fil indien devant les forages pour puiser de quoi boire et de quoi préparer. Face à ces difficultés qui sont maintenant devenues leur quotidien, certaines femmes ont exprimé leur ras-le bol ce mardi, c’est le cas de Madame Keita née Aminata Traoré :
« Ça fait pratiquement trois mois que l’eau ne vient pas à la pompe dans le quartier  Korialen. Du coup, on est obligé de faire le tour des points de forage de la ville, pour ne pas mourir de manque d’eau ».  
En ce moment à Kankan, il n’est pas du tout facile de s’approvisionner en eau potable. En pleine ville, on se croirait dans un désert. La société des eaux de Guinée ne fait rien jusqu’à présent. Mariam Siré Traoré, femme au foyer au quartier briqueterie explique : 
« Ça fait deux mois, qu’on est privé d’eau par la SEG, ici dans notre quartier. On en souffre comme des malades nous les femmes du quartier. Je sais de quoi je parle parce que, moi j’ai un puits dans ma concession. Dès après la prière de l’aube, quand j’ouvre les portes de chez moi, c’est la ruée totale pour venir chercher de l’eau », a-t-elle témoigné. 
Pour finir elle lance un appel à l’endroit du directeur de la SEG, pour qu’elle sorte enfin de ces difficultés :
« On demande au directeur de la SEG qu’il ait pitié de nous, les femmes ont trop souffert qu’il ait pitié et nous envoyer l’eau à la pompe »
Toutes nos tentatives pour avoir le Directeur de la SEG sont restées vaines.
Depuis Kankan, Aly Badara Keita pour Kababachir.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.