Kankan : Le marché du quartier Sogbè en délocalisation pour des fins de rénovation !

Sous l’initiative des autorités communales, le marché Sogbè, situé dans le quartier du même nom, est en cour de transfert ces jours-ci vers un autre site. Les commerçants de cet important centre commercial de la commune urbaine, se ruent vers le nouveau site qui leur a été octroyé à quelques mètres de l’ancien. Mais ce processus qui est piloté sur le terrain par l’administration générale dudit marché, est caractérisé par un certain désordre.

C’est sans doute, la première action d’envergure initiée par les nouvelles autorités communales de Kankan depuis leur arrivé à la tête de la municipalité. Sous la houlette du maire Mory Kolofon Diakité, le marché central du quartier Sogbè est en voie de reconstruction. C’est ce que nous a confié Hadja Djènè Kaba, administratrice dudit marché.

« Notre nouveau maire, Mory Kolofon Diakité, nous a annoncé la nouvelle qui nous a réjouis. C’est bientôt le début des travaux. On nous a promis que les travaux ne tarderont pas. Qu’ils rebâtiront le marché en forme d’un bâtiment en étage, ils augmenteront le nombre d’échoppes disponibles pour que les femmes aient d’avantage de places. Un large pavillon est aussi prévu pour les vendeurs d’épicerie, de poisson et de viande. Le sol sera aussi bétonné, pour faciliter l’écoulement des eaux afin d’éviter que les gens pataugent dans la boue ».

Ce marché central du quartier Sogbè se vide progressivement de ses commerçants. C’est la course des marchands vers le nouveau site qui leur a été octroyé par la commune. Namaro Traoré, s’est précipité pour réserver sa place.

« Le maire nous a dit d’évacuer. Nous avons vite couru pour venir réserver notre place ici sur le nouveau site. En ce moment on n’a aucun souci. Nous avons bien installé nos tentes. Il n’ y a pas de problème ». S’est-elle réjouie.

D’un autre côté, certains commerçants de ce marché, comme Aboubacar Kaba, ne sont pas très fièrs de la situation. Il s’explique.

« La situation est telle que, des marchands ont été délogés de leur marché mais ils n’ont pas pu avoir de place sur le nouveau site. Des commerçants venus d’ailleurs, se sont incrustés dans le processus en réservant parfois deux ou trois places au détriment de ces vrais bénéficiaires délogés par la mairie, qui sont laissés dans le tourment ». A-t-il dénoncé.

Joint au téléphone, le maire Mory Kolofon Diakité, nous a garanti que le coût d’exécution de cette initiative est estimé à environs 1 milliard 800 millions de nos francs par l’agence nationale de financement des collectivité à travers le fonds national de développement local. Cependant aucun délai d’exécution n’a été fixé par les maitres d’ouvrage.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.