Kankan : Le ministre du Budget Ismaël Dioubaté s’en prend à ses détracteurs !

8 ministres de l’actuel gouvernement, étaient réunis la semaine dernière dans la circonscription de Kankan. Ils ont eu l’honneur, de représenter le chef de l’Etat Alpha Condé  lors d’une cérémonie de soutien en faveur du projet de modification de la constitution organisé par un groupe d’enseignants. En marge de cet évènement, Ismaël Dioubaté ministre du budget, a conféré avec quelques  journalistes de la place.  Le ministre a mis cette occasion à profit, pour répondre à ses détracteurs, opposés au projet de la nouvelle constitution.

Après avoir pris du plaisir à représenter le président de la république comme bon nombres de ses paires du gouvernement, à la loge officielle dans le cadre de ce mouvement de soutien d’enseignants à la nouvelle constitution, Ismaël Dioubaté, a apprécié.

« ça été un évènement exceptionnel. Le ministre d’Etat de la défense, qui a représenté le chef de l’Etat accompagné de nous autres, a délivré le message du président de la république, qui se résumait aux remerciements et aux encouragement pour le développement de la Guinée, pour la confiance que le peuple a placé en lui, en l’élisant et le réélisant comme président de la république ».  

Ensuite concernant les accusations de crime contre la démocratie, proférer contre lui par certains  membres du front national pour la défense de la constitution,  il  a répliqué.

« Moi je les considère comme des plaisantins. De telle sorte qu’ils veulent de la démocratie, et vous posez des actes anti-démocratiques. Chacun est libre de dire oui ou non à la nouvelle constitution. Ce n’est pas un crime. C’est un jeu démocratique. Ce qui m’intéresse moi, c’est le projet de société du président Alpha Condé. Alors ceux qui prétendent que le peuple est avec eux, alors qu’on aille au référendum. Le peuple c’est au référendum, pas à la maisons presse, ni dans la rue, le peuple c’est dans les urnes. Ce n’est pas quelques individus qui s’asseyent pour griffer ou mettre les noms des gens sur n’importe quoi, en disant que ce sont des criminels. Les vrais criminels c’est eux qui veulent faire reculer la démocratie. C’est plutôt eux qui devraient être poursuivis pour  crime contre le peuple de Guinée ».     

Et puis Après Kouroussa et Kankan, ces caravanes ministérielles de propagande en faveur de la nouvelle constitution,  »vont se poursuivirent à travers tout le pays. », assure le ministre du budget.

«  Le territoire Guinéen n’est pas exclusivement réservée à une catégorie de personne. Moi je suis ministre de la république. Mais avant d’être un ministre de la république, je suis un citoyen simple. Aucun territoire, ne peut m’être interdit. Donc nous ne somme qu’à une étape, les autres étapes viendront à point nommé ».

A noter  que plusieurs hautes personnalités du pays, parmi lesquelles, le ministre du Budget Ismaël Dioubaté ont été cité par le FNDC, comme étant les principaux promoteurs d’une gouvernance sans alternance en Guinée.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.