Kankan: les autorités locales démentent un cas du virus Ebola

Depuis le début de la semaine, des rumeurs font cas de la présence de la fièvre hémorragique ebola à Kankan. Tout serait parti de la mort d’une dame malade en provenance de la sous-préfecture de Banankoro, préfecture de Kerouané  où la maladie ebola fait des victimes. Cette dame décédée à l’infirmerie de la 3éme région militaire du camp Soundiata Keita a été emballée et transportée par des agents masqués.

Ce qui a renforcé les suspicions et les rumeurs sur l’existence de la fièvre hémorragique ebola dans la ville. Pour éviter la panique générale dans la cité, le Président de la Délégation Spéciale de la ville de Kankan et le Secrétaire Général des Collectivités Décentralisées ont fait des déclarations ce week-end pour démentir les rumeurs.

Selon ces responsables locaux, cette dame malade n’est pas morte d’ebola. A la question de savoir pourquoi la dépouille mortelle a été emballée par des agents comme une victime d’ebola? Les autorités répondent que c’est pour des mesures de prévention prises par les médecins. Les médecins n’ont trouvé aucun symptôme sur cette dame rassurent les autorités communales et préfectorales.

Dans la ville de Kankan, les informations et la sensibilisation se poursuivent sur le terrain pour barrer la route à cette épidémie qui fait des victimes dans plusieurs préfectures de la Guinée.

Sidi Diallo, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.