Kankan: Les femmes enseignantes de l’Université Julius Nyerere dans la ferveur du mois de la femme!

Le mois de mars est célébré à travers le monde comme le mois international de la femme. A cette occasion, les femmes enseignantes de l’Université Julius Nyerere Kankan ont tenu ce vendredi 23 mars 2018, une conférence débat portée sur le thème  « Acquis et perspective de l’autonomisation de la femme dans les institutions de l’enseignement supérieur».

Cette conférence qui s’est tenue dans l’Amphi théâtre A de l’Université, a connu la présence des autorités régionales, préfectorales et universitaires.

Comme toute autre date symbolique, la journée internationale de la femme est l’aboutissement d’un long  processus de lutte, de revendication et de débat, d’une part, et un hommage rendu à des millions de femmes dont le parcours a largement contribué à la valorisation et à la reconnaissance des droits des femmes, d’autre part. Elle est aussi l’expression de la reconnaissance d’une avancée significative notamment dans le cadre de la restauration de la justice sociale, l’amélioration des conditions de vie et de travail et surtout  la reconnaissance du rôle et le droit des femmes.

Dr Nataly Ténkiano, présidente du comité genre-équité de l’Université revient les contours de cette conférence  « Il est question de montrer l’enjeux de la représentativité des femmes dans les institutions d’enseignement supérieur du pays. Quand vous prenez ces institutions notamment celle de Kankan, sur 300 enseignants chercheurs, on a pratiquement une vingtaine de femmes. Et quand on parle de l’autonomisation de la femme, c’est amener les femmes à se prendre en charge d’elles-mêmes. Donc pour l’Université de Kankan, nous comptons faire un plaidoyer en même temps faire l’état des lieux pour amener les décideurs à prendre en compte nos différentes revendications ».

Présent à cette cérémonie, le recteur de l’université, Dr Sékou Kaba a reitéré son engagement pour accompagner les femmes dans leur lutte « En ce qui me concerne, je mettrai tous les moyens à ma disposition pour faire des femmes, des actrices responsables, intègres et compétitives pour le rayonnement de l’Université de Kankan ».

Pour joindre l’utile à l’agréable, une animation culturelle consacrée à la déclaration des poèmes et la présentation des sketches  est attendue ce soir et un banquet de réjouissance est programmé demain 24 mardi dans la salle SARECO (Société Africaine de Restauration Collective).

El hadj Fodé Soumah, www.Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.