Kankan : Les fidèles musulmans dans l’euphorie de la fête l’Eid-El-Fitr! 


A l’instar de leurs coreligionnaires du monde entier, les fidèles musulmans  de Kankan, ont célébré ce mardi 04 juin 2019 la fête de l’Eid-El-Fitr. Une fête qui commémore la fin du mois lunaire de Ramadan. En marge de cette commémoration, quelques croyants musulmans de la circonscription, ont exprimé leur sentiment d’allégresse et formuler des vœux pour l’avenir de la nation.

C’est fini pour le mois de Ramadan 2019. Pour commémorer comme il se devait la fin de ce mois de pénitence, de milliers de citoyens musulmans à Kankan, ont rallié les différentes mosquées de la commune urbaine pour s’acquitter de la grande prière.

Inspiré des messages de paix, de quiétude et de solidarité prêchés par les imams, Mamadou Alpha Bah de retour de la mosquée comme de centaines autres citoyens au centre ville « La fête a bien démarrée et j’espère seulement que ça va continuer ainsi. Je souhaite une excellente célébration du Ramadan à tous les fidèles musulmans du monde et en particulier à ceux de mon pays. J’espère que le pays se développe. Que les conditions de vie des populations s’améliorent». A-t-il souhaité.

Moussa Moise Condé, jeune étudiants diplômé sans emploi, après un mois de jeune, espère pour l’avenir sortir des griffes du chômage.

« Le mois de jeûne s’est bien déroulé pour nous. En tant que musulman, je me suis bien acquitter de ce devoir impérieux. Maintenant on espère que les choses vont se débloquer pour nous. L’emploi est notre souci fondamental. Particulièrement j’ai jeûné et beaucoup  prié pour ça ». A-t-il révélé.   

Certes citoyen de confession Chrétienne, Emmanuel Millimono, n’a pas manqué d’exprimer en cette journée festive sa joie avant d’inviter les jeunes à la prudence.

« Je remercie Dieu. Nos frères musulmans ont bien passé leur mois de jeûne. Aujourd’hui, c’est la fête, nous en sommes tous heureux. Mais ce que je veux demander surtout aux jeunes, c’est vrai que c’est la fête, on est tenté de faire ce qu’on veut ; mais il faut faire beaucoup attention. Quant aux autorités, ils doivent renforcer la sécurité ». A-t-il préconisé.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.