Kankan : Les jeunes du quartier Briqueterie exigent le bitumage de leur route principale !

Plusieurs jeunes du quartier briqueterie, dans la commune urbaine de Kankan, ont barricadé ce dimanche 14 juillet 2019  le principal axe routier reliant leur secteur au reste de la commune urbaine. Objectif : exiger des autorités, le bitumage immédiat de cette route, et aussi récolter des fonds auprès des usagers pour entreprendre des travaux de réparation sur cette voirie urbaine.

Ce matin, plus d’une centaine de jeunes, résidents au quartier Briqueterie, se sont regroupés autour des barrages qu’ils ont établis aux deux extrémités de la route principale de leur quartier ; ceci, pour protester contre le mauvais état dans lequel, se trouve actuellement le tronçon. Moussa Diaby, est le porte de la troupe

 « Nous avons barricadé cette route, pour la simple raison qu’elle est vraiment dans un mauvais état. Ça fait de nombreuses années qu’on demande sa réparation en vain. Aujourd’hui nous nous sommes décidés. Qu’ils viennent construire des caniveau pour l’écoulement des eaux et aussi mettre le goudron ». Exige-t-il.

La route barricadée, ces jeunes manifestants ont imposé une taxe à tous les usagers de moto et de véhicule avant de les céder le passage. Une façon de mobiliser, selon eux, des fonds pour la réparation de la route en attendant l’action des autorités.

 « Avant l’arrivé de l’aide du gouvernement, nous n’allons pas rester les mains croisés. Donc nous avons exigé une contribution. L’Etat viendra certes, mais nous allons aussi faire de notre mieux ». A-t-il précisé.    

Les responsables du quartier, accusés par les jeunes manifestants d’être amorphes face à la situation, répondent avoir saisi à maintes reprise leur hiérarchie, mais en vain. C’est du moins ce que nous a confié l’adjoint du chef de quartier Ibrahima Keita dit Robot.

« Nous avons mené beaucoup de démarche auprès des autorités communales, préfectorales et même d’autres autorités supérieures. Mais très malheureusement, depuis plus de cinq à six ans, nous adressons des requêtes à messieurs les maires successifs et autres autorités de la place. Mais jusqu’à ce jour, nous sommes sur notre faim ». A-t-il confié.

Ce quartier abrite la base de traitement des eaux de la SEG (Société des eaux de Guinée). La présence des tuyaux de canalisation souterrains de cette société là-bas, seraient l’obstacle qui empêcherait les autorités à y entreprendre des travaux de bitumages. Une excuse qui ne tient pas la route, à en croire Moussa Diaby, porte-parole des jeunes barricadeurs qui menace aussi de boycotter la desserte en eaux courante dans la localité si la situation reste inchangée.

 « Ils ont pu creuser pour le passage souterrain des fibres optiques, aucun tuyau ne s’est endommagé. Rien ne s’est passé. On en a marre des sensibilisations. Qu’ils viennent faire le bitumage ou bien nous allons stopper les travaux de la SEG. Comme ça, il n’y aura plus d’eau à Kankan. Ou alors qu’ils déplacent la SEG de notre quartier ». Exige-t-il de nouveau.      

Enfin, il faut signaler que la Briqueterie, est le quartier qui sert de lieu de résidence  pour plusieurs grands cadres du pays, tels que le PDG de la société de tracement Kaba Guiter, ayant même à sa charge la presque-totalité, pour ne pas dire tous les contrats de revêtement des voiries de la commune urbaines de Kankan et environs.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.