Kankan: les populations victimes du déguerpissement suite aux travaux de route Kankan-Kissidougou demandent leur indemnisation.

Le début des travaux de bitumage de la route Kankan – Kissidougou, est pour bientôt. Sur le terrain, tous les biens immobiliers situés à 25 mètres de la route en question portent des signes de croix. C’est qui veut dire qu’ils seront détruits pendant les travaux. Cependant les populations concernées par cette expropriation pour cause d’utilité publique se demandent sur les critères d’indemnisations. Sur la question, Yaya Condé Secrétaire Général des Collectivités Décentralisées de Kankan et membre de la commission de recensement des riverains précise que sa commission est chargée de recenser tous les bâtiments et propriétaires riverains du tronçon qui sera suivie de la menstruation des bâtiments qui sera réalisée par une équipe technique pour connaitre la typologie des maisons.

Après cette étape, la question de l’indemnisation sera posée ajoute Yaya Condé. Quelques riverains interrogés par notre rédaction affirment avoir accepté les principes d’expropriation mais demandent leur indemnisation avant le démarrage des travaux à l’image de ceux de Coyah.

A rappeler que lors du lancement officiel de ces travaux de bitumage Kankan-Kissidougou long de 194 kilomètres le 21 juin 2014, l’option d’une indemnisation n’avait pas été évoquée par le gouvernement. Il a fallut que certains riverains notamment ceux du quartier Bordo élèvent leurs voix et réclament leur dédommagement pour exposer le sujet.

Nous y reviendrons.

Sidi Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.