Kankan : L’opinion locale réagit à la manifestation du 02 Août 2017 !

Alors que la manifestation de l’opposition républicaine s’est bel et bien déroulée comme prévu du côté de la capitale Conakry, ce mercredi 02 Août 2017, de nombreuses voix au niveau des représentants de partis politiques  ainsi que de la société Civile à Kankan  ce sont  fait entendre.

Entre satisfaction et protestations, les appréciations sont parfois concordantes mais quelque fois discordantes.

Cette manifestation, organisée par l’opposition républicaine, avec à sa tête, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, pour demander au gouvernement Guinéen le respect des accords politiques du 12 août dernier et la tenue rapide des élections locales, est sans surprise bien appréciée par le secrétaire fédéral du parti à Kankan, Antoine Dôbô Guilavogui.

« Aujourd’hui, tout bon guinéen, ne peux que dénoncer l’état dans lequel nous vivons dans ce pays. Sans démagogie, le guinéen aujourd’hui souffre et il faut qu’il assume sa responsabilité», a-t-il dit.

Du côté du parti au pouvoir, par rapport à cette manifestation, comme on pouvait s’y attendre le moins, on évite de s’en prendre à la manifestation, mais on émet des doutes qu’elle finisse par déborder.

« On a rien contre cette manifestation, si elle ne sort pas du cadre démocratique que nous avons établit en Guinée, après avoir été dans l’opposition durant le régime du feu Général Lansana Conté ». a déclaré Mambi Camara, secrétaire permanent de la coordination du RPG ARC EN CIEL à Kankan.

Pour Dr Lonceny Cherif président régional de la société civile, cette marche est républicaine mais elle ne devrait surtout  pas être troublée par des casses ni par des affrontements. Ce qui viendrait selon lui à endommager l’apprentissage de la démocratie dans lequel nous sommes engagés.

Répliquant aux récents propos ténus par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, aux organisateurs de cette manifestation, le fédéral de l’UFDG à Kankan est choqué.

« Comment le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a pu se permettre de dire qu’on ne peut tenir cette manifestation dans certains lieux de la capitale? Cela ne relève aucunement de ses fonctions. C’est uniquement au gouverneur de la ville de Conakry d’en décider ainsi ». protesta-ti-il.

Au contraire, du côté de la mouvance, on salue les propos du Général Bouréma Condé.

Selon  le secrétaire permanent Mambi Camara, le Général Bouréma Condé, n’a fait que parler au nom de la loi.

Enfin, retenons que cette manifestation des opposants au régime du président Alpha Condé devrait être suivie par plusieurs autres jusqu’à la satisfaction des différentes revendications.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.