Kankan : La manif estudiantine hausse le ton et délocalise une réunion interministérielle du campus !

Après avoir averti à la veille, qu’aucune autre activité ne sera admise dans l’enceinte de l’université, avant le payement des trois mois d’arriérés de pécule qui leurs sont dus par le gouvernement, les étudiants frondeurs de l’université Julius Nyerere de Kankan, sont passé ce jeudi 21 juillet 2016, à l’exécution de cette menace. 

En effet, ces quelques centaines d’étudiants révoltés, sont parvenus ce matin, à coups de sifflet et de protestations verbales à boycotter la tenue d’une importante réunion interministérielle entre la Guinée et le Mali dans l’enceinte de l’université.

Après donc plusieurs heures de boycottage et une tentative d’intervention de la brigade de la gendarmerie nationale refoulée par les étudiants en colère, cette réunion de concertation Guinéo-malienne, sera délocalisée de la salle de conférence de l’université pour celle de l’organisation  AGIL (Alliance pour la promotion et la Gouvernance et des Initiatives Locales).

Ensuite, poursuivant sur cette lancée, ces étudiants révoltés, avec à leur tête, le président du comité Daouda Souaré et Kaba Kerfala  feront fermer tous les services évoluant au sein de ce campus Universitaire et affirme encore une fois de plus, qu’aucun service et aucune activité, ne seront effectués sur ce campus sans les payements des trois mois de pécules non payés par l’Etat  depuis le mois de juin 2016.

En somme, cette affaire de pécules impayés à Kankan prend chaque jour des proportions inquiétantes et les autorités au niveau national ne disent encore rien concernant le déblocage des sommes dus à ces étudiants. Nul ne saurait dire jusqu’à quand, ces manifestations resteront pacifiques.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.