Kankan : Menace d’une paralysie complète du secteur de l’enseignement !

Alors que nous sommes à plus d’une semaine de revendication du côté des enseignants contractuels d’Etat à Kankan, le pire vient de s’annoncer ce matin du samedi 7 janvier 2017.

En effet, le préavis de grève nationale vient d’être distribué par l’intersyndicale de  l’Education FSPE/SLECG dans les universités et institutions d’enseignement supérieur et professionnel de la localité.

Et selon ce préavis distribué ce matin dans tous les services de l’université Julius Nyerere de Kankan, c’est l’ensemble des travailleurs enseignants sur toute l’étendue du territoire national qui devrait entamer une grève illimitée, à la fin de ce mois de janvier, pour dire non à l’application actuelle de la nouvelle grille salariale et aussi pour défendre l’engagement à la fonction publique, de tous les contractuels d’Etat déjà immatriculés et les homologues des Universités.

Cependant, à Kankan, depuis presqu’une semaine aucun établissement scolaire de la ville,  primaire, comme secondaire, privé comme public n’a ouvert ses portes à cause de la fronde des enseignants contractuels d’Etat.

 Alors, ils sont plus d’un à travers cette cité,  à  considérer déjà que si rien n’est fait par l’Etat pour empêcher cette grève nationale des enseignants du pays qui s’annonce, la ville de Kankan risquerait de faire face à un véritable « cataclysme » éducatif car depuis le mardi dernier elle ne fait que s’enfoncer du jour au lendemain  dans la crise éducative au niveau du secondaire et du primaire.

« Depuis le retour des congés de noël, il n’ya  pratiquement que les étudiants de la ville qui viennent suivre les cours, si nous allons encore à une grève de l’ensemble des enseignants en fin de ce mois, je me demande bien ce qu’il en restera de l’éducation à Kankan pour cette année scolaire et universitaire 2016-2017 » disait ce matin, sous couvert d’anonymat un enseignant chercheur de l’université Julius Nyerere de Kankan.

Enfin rappelons que l’intersyndicale de  l’Education FSPE/SLECG entend aller en grève en fin de ce moi de janvier, mais sans aucune précision quant à la date.

SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.