Kankan : Le PADES d’Ousmane Kaba et la révision des statuts du RPG, au cœur d’une assemblée générale !

A Kankan, l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel, tenue ce samedi à son siège sis au quartier Timbo a été rehaussée par la présence d’une forte délégation du bureau national de la coordination politique dudit parti.

En effet au présidium de cette assemblée générale ordinaire on pouvait constater la présence du ministre d’Etat de la défense nationale, Dr Mohamed Diané et l’honorable Aly Nabé représentant de la localité à l’hémicycle nationale. A l’ordre du jour, un projet de révision du statut et du règlement intérieure du parti, ainsi que des réactions parfois acerbes face à la naissance d’un nouvel adversaire politique dans le Nabaya, le PADES de Dr Ousmane Kaba.

Au sortir de la rencontre, les deux hommes venus de Conakry, se sont prononcés tout d’abord sur le motif de leur présence à cette assemblée générale.

Même s’ils disent être là dans d’autres cadres, pour eux, en tant que responsables du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, il est de leur devoir de participer aux assemblées générales du parti.

Ensuite, concernant la venue de ce nouvel adversaire politique qui est le PADES du Dr Ousmane Kaba dans l’arène politique national, pour l’honorable Aly Nabé, c’est un fait de la démocratie mais il promet aussi « d’écraser » cette formation politique.

« PADES, n’est qu’un adversaire politique parmi tant d’autres pour moi. Alors mon combat c’est de l’écraser. Ce n’est pas un ennemi, mais un adversaire politique et j’ai justement mes plans et mes tactiques pour mettre à nue ce parti à Kankan ici».

Quant à Dr Mohamed Diané, l’un des plus anciens acteurs de ce parti, cette venue du PADES, n’est pas un évènement et n’effraye en rien le RPG arc-en-ciel. Le plus important, étant selon lui, de réorganiser le navire du RPG Arc-en-ciel.

« Je suis venu pour livrer les dernières dispositions en cour pour renforcer le parti. Le RPG de 93 n’est pas celui de 2017. Comme vous le savez, on a fusionné avec plusieurs autres partis politiques donc les réalités ont changé, il est de notre devoir aujourd’hui, en tenant compte des nouveaux venus, de leurs idées et de leurs programmes, de réviser ses statut et règlement intérieur pour mettre le parti à notre partage ».

A noter aussi que l’un des points de ce nouveau texte juridique du RPG prévoirait, l’élection désormais d’un nouveau représentant à la tête du parti présidentielle. Car selon Dr Mohamed Diané, « Alpha Condé a déjà à sa charge la destinée la nation ».

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.