Kankan : Reprise des cours, l’heure est au rattrapage des temps perdus !

Plus d’un mois de crise qui a paralysé le secteur éducatif  guinéen,  les enseignants et élèves de la commune urbaine de Kankan ont repris le chemin de l’école, ce  lundi 19 mars 2018. Cette reprise des cours qui intervient après l’accord signé entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG) sur les différents points de revendication, vient trouver un grand retard dans l’exécution des programmes inscrits au compte de l’année scolaire 2017-2018.

Du lycée Morifindjan Diabaté, en passant par le lycée Marien Ngouabie, le lycée 3 Avril jusqu’au lycée Almamy Samory Touré, le constat reste le même. Les responsables d’écoles, enseignants et élèves ont tous massivement répondu présents.

Satisfaite de cette reprise, Ifono Koumba Marie Ifono,  élève de la Terminale Sciences Sociales au lycée Samory remercie l’ensemble des acteurs qui ont permis cette sortie de crise. « Je suis vraiment comblée de joie de voir que les cours reprennent.  Cela fait un mois que nous attendions impatiemment cette reprise. Et si je vois aujourd’hui, les encadreurs, élèves et enseignants à l’école, ça me réjouit à plus d’un titre. Je remercie également le gouvernement guinéen et l’ensemble des syndicats d’avoir privilégié l’intérêt général. Je demande aussi à nos professeurs de bien vouloir mettre les bouchées doubles de rattraper les temps perdus » souligne t-elle !

Morike Kourouma, élève de la 11ème année Sciences Sociales du même lycée lance un appel aux autorités à plus de vigilance et de volonté pour que les cours perdus soient rattrapés

« J’invite les autorités éducatives de revoir l’ancien programme, le  corriger pour rattraper les cours perdus. Ils doivent trouver toutes les solutions pour rattraper ces cours que nous avons perdus durant un mois.

En plus de la satisfaction des élèves par rapport à cette reprise des cours, il faut noter que l’ambiance est partagée à tous les niveaux. Autorités éducatives, parents d’élèves et acteurs de la société civile de Kankan se sont tous réjouis de cette accalmie dans le secteur éducatif.

El hadj Fodé SOUMAH www.Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.