Kankan : Satisfaction des prestataires après l’annonce de la réouverture des universités !


Depuis près de trois mois, les écoles et universités guinéennes sont fermées, pour cause de propagation de Coronavirus. Mais le lundi, 15 juin 2020, à travers une adresse à la nation, le chef de l’état a autorisé la réouverture  des enceintes scolaires et universitaires. Cette nouvelle fait particulièrement le bonheur des prestataires de l’université Julius Nyerere de Kankan, qui ne comptent sur les activités universitaires pour accroitre leur revenu.
C’est un ouf de soulagement pour la cinquantaine de jeune prestataire installé aux abords de l’université de Kankan. Après une traversée de dessert, ils sont en passe de voir le bout du tunnel. Sidiki Traoré, laisse éclater son sentiment de joie quant à la réouverture de l’université.
«  La fermeture de l’université a beaucoup joué sur les prestataires, ça été une interruption totale de notre activité, parce qu’on ne pouvait pas avoir de travaux pour la prestation, donc si toute fois qu’on ouvre les universités, cela va dans notre rentabilité, donc réellement je suis très content. »
Lamine Condé, un autre prestataire admet que la fermeture de l’Université avait joué sur leur recette.
« Mes sentiments sur la réouverture des universités ce sont des sentiments de joie totale, puis que nous nous collaborons avec les étudiants, quand les étudiants étudient nous nous gagnons de l’argent, s’ils ne sont pas là, ça réduit notre avoir, donc si on entend que le 29 juin est la réouverture des classes, c’est une bonne nouvelle. »
Cette réouverture ne fait que leur bonheur, ils émettent des doutes sur l’état de santé des étudiants qui sont à Conakry actuellement. Kabinè Camara.
« Quand aux transporteurs, nos sentiments sont très amers, très inquiétants, malgré que c’est pendant les moments de cours que nous gagnons le prix de pain, mais la plupart des étudiants de l’université Julius Nyerere de Kankan viennent de la capitale Conakry, qui est le point focal de cette pandémie en Guinée, si ces étudiants viennent chez nous ici, moi je pense que c’est un chemin de propagation de la maladie à Kankan. »Cette réouverture des universités du pays n’est pas vue de bon œil par les observateurs. Selon eux, les étudiants qui sont à Conakry pourraient revenir à l’intérieur du pays probablement infectés du Coronavirus. 
Ahmed Sékou Nabé, correspondant de Kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.