Kankan : Une scénette jouée pour lutter contre la migration clandestine des jeunes de la localité !


  La troupe des Humoristes Educateurs pour le Développement, THED a présenté ce samedi 22 juillet 2017, en plein cœur du  Rond point M’ballia, une scénette de 20 minutes sur les conséquences tragiques du phénomène de la migration clandestine des jeunes.

L’initiative est venue du consortium des ONG Italiennes et a réuni plusieurs responsables de la société civile régionale et préfectorale ainsi que des centaines de spectateurs.

C’est dans le sillage de la caravane de lutte contre la migration clandestine des jeunes africains, engagé par ces ONG Italiennes que cette pièce de théâtre riche en enseignement a été présentée aux habitants de la ville.

Rachidi chérif, président des jeunes du quartier Salamani, qui a eu à sa charge de représenter l’autorité communale  en présidant  cette cérémonie, assure que le gouvernement guinéen, ainsi que ses partenaires nationaux et internationaux, ne ménagent aucun effort pour arriver à bout de ce grand fléau.

Après une prestation à la fois tragique et comique, Djénabou Dramé, directrice artistique et culturelle de cette troupe a livré les raisons de cette activité.

« Chaque jour, nous voyons de nouvelles images de nos frère qui meurent dans le désert ou en haute mer dans la méditerranée. Face à cela, il était impérieux pour nous de faire de notre mieux pour informer et éduquer nos pairs par la sensibilisation ». A-t-elle affirmé.

Aussi très satisfaite  par cette belle prestation des membres de sa compagnie artistique, la directrice ne manque pas de mot pour expliquer ce qui a bien pu marcher.

« J’ai vu des gens pleuré, parce que le contenu de la pièce, était vraiment sensible. Nous avons touché presque tous les aspects du phénomène. Les arguments, les conséquences, les moyens, en passant par les exactions que subissent les migrants clandestins  au cours de leur trajet » a-t-elle ajoutée.

A noter enfin qu’à la fin de cette activité, plusieurs personnes ont livré leurs témoignages après avoir tenté ce périple de la migration clandestine.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.