Kankan. Un présumé voleur échappe de justesse à un lynchage

 Un présumé voleur de moto a été interpelé dans la matinée de ce lundi 18 Jun 2018, au quartier Ex-Aéroport dans la commune urbaine de Kankan. Il s’agit d’un jeune homme âgé d’une vingtaine d’année qui a échappé de justesse à un lynchage d’une foule en colère qui exigeait son extermination.   

C’est aux environs de 10h que ce jeune présumé voleur s’est rendu au quartier aéroport après qu’il ait été pourchassé par les jeunes de Senkefara. Un quartier situé dans la banlieue de la  commune urbaine de Kankan.

Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, ce présumé voleur aurait volé une moto marque KTM. Pourchassé, il s’est aussitôt dirigé vers aéroport où il a tenté de se confier à une famille. C’est là que les jeunes du quartier ont reussi à mettre main sur lui, et lui ont violement battu avant d’être sauvé par deux jeunes qui l’on aussitôt conduit vers une destination inconnue.

Informé de la situation, Mohamed Lamine Sano, est l’un des membres de la famille qui a reçu ce présumé voleur, raconte la scène. « J’étais en ville, lorsque mon petit frère m’a appelé pour m’informer qu’il y a eu un mouvement dans la cours. Arriver à la maison, j’ai trouvé beaucoup personnes avec des pierres, des bois. Aussi, j’ai trouvé un jeune soit disant qu’il a volé. Mais on ignorait tout sur son identité. Il était en course. Comme les gens voulaient coute que coute sa mort, nous aussi, on était inquiet et on cherchait à lui faire sortir de la cour pour ne pas que les gens le tue sinon la famille aura des problèmes. C’est ainsi qu’il a été libéré et les jeunes ont commencé à le battre ».

Arrivé tardivement sur les lieux, les services de sécurité n’ont trouvé ni le présumé voleur, ni ses bourreaux. « Ils se sont tous enfui dans la nature » dit un agent de police.

A rappeler que le vol de moto et autres engins roulants, est devenu de plus en plus récurrent dans la ville de Kankan. Aussi, « se rendre justice » est la seule expression pour les citoyens de cette ville de manifester leur colère en pareille situation.

El hadj Fodé SOUMAH, www.Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.