Kankan: Une personne de bonne volonté arrange le passage de la mairie


Délabré depuis le début de la saison des pluies, le passage qui passe devant le palais de justice et qui mène à la maire et la préfecture, vient d’être mis en état par une personne de bonne volonté à Kankan.Agé de la soixantaine, Bangaly Kourouma, transporteur de profession est un citoyen habitant au quartier missiran dans la commune urbaine de Kankan. Selon lui, c’est dans le but d’accomplir son devoir qui est celui d’aider la Guinée en particulier la ville de Kankan, qu’il a pris l’initiative de réparer ce passage :« J’ai vu que le passage qui devant la justice et qui mène à la mairie et à la préfecture est gâté, ce que j’aime c’est de voir un lieu auquel je peux apporter mon aide, là je le fais tel est mon devoir, c’est pour cela que j’ai pris mes machines pour venir remplir cette partie avec de la terre, pour que la population puisse vaquer librement à leurs occupations à travers ce passage. C’est nous même qui avons voté pour le RPG, ça fait plus de 20 ans que je me bat pour ce parti, donc si le RPG est au pouvoir aujourd’hui, il faut que je fasse mon devoir, celui d’aider la ville en ma manière et c’est ça que je suis entrain de faire. » A-t-il expliqué.Sur le lieu des travaux, une dizaine de jeunes travaillent, mais ces jeunes sont payé par Bangaly Kourouma lui même, poursuivant il ajoute que depuis le début des travaux, aucune autorités ne lui a apporté de l’aide, mais il se dit ne pas se découragé :« Les enfants avec lesquels je travaille ici, c’est moi-même qui les paye, depuis que j’ai commencé, je n’ai vu aucune autorité qui est venue pour m’apporter son aide, mais cela ne me décourage pas, puisque je le fais pour mon pays, que quelqu’un vienne ou pas je le ferai. » a-t-il ajouté.Pour terminer il lance un appel aux autorités pour lui soutenir :« Je lance un appel aux autorités, toutes autorité qui sait a les moyens de m’aider, ils n’ont qu’à le faire, si y’en a pas aussi ce n’est pas grave, en tout avant ma mort je ferai mon devoir envers le pays, si je gagne d’autres moyens, je ferai plus que ça encore. » a-t-il lancé.
Ahmed Sékou Nabé, Correspondant de Kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.