Kankan : Une plaine rizicole de 50 hectares ruinée par la sécheresse !

La campagne agricole de l’année 2017 a connu une faible moisson chez les paysans de la Haute Guinée. Le déficit pluviométrique serait à l’origine de la destruction de plusieurs champs de riz.

C’est le cas par exemple du village de Kogbèdou, district de Farabana sous préfecture de Tintioulén, située à plus de 70 km de la commune urbaine de Kankan,  où une plaine rizicole d’une superficie de 50 hectares a été entièrement ravagée par manque de pluie.

Bangaly Traoré communément appelé ‘’Sènè Samo’’, pratique cette activité agricole depuis 21 ans, est le propriétaire dudit champ dévasté.

« Il ya de cela 21 ans que je travaille cette terre. Les dépenses que j’ai effectuées, sont inestimables et nous travaillions avec beaucoup de peines ici. Quand il y a surplus d’eau, nos champs s’inondent et quand il y’a déficit d’eau, c’est encore nos cultures qui en souffrent comme c’est le cas maintenant là».

Pourtant, a en croire à Bangaly Traoré, les paysans de la région de Kankan regroupés en association auraient donné 100 sacs de riz au président de la république en 2015 par l’entremise de l’inspecteur régional de l’agriculture. C’était pour que ce dernier les viennent en aide.

Par ailleurs Bangaly Traoré au nom de ses pairs lance un appel à l’endroit du chef de l’Etat.

« Nous demandons au président de la république Alpha Condé, de nous aider à avoir des équipements pour pouvoir mieux maitriser les phénomènes naturels qui anéantissent nos cultures. Nous lui demandons également l’ouverture des banques agricoles, l’application des différentes dispositions établies pour lutter contre la coupe abusive du bois et la protection du milieu environnemental menacé par l’exploitation anarchique des zones minières.

En tout cas,  il faut préciser qu’en  attendant la réponse du gouvernement, nombreux sont les paysans qui prennent leur mal en patience.

El hadj Fodé SOUMAH, correspondant www.Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.