Kaporo-rails et Kipé 2 : les lieux de cultes aussi démolis


Un an après le déguerpissement de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, les victimes attendent toujours la suite décision du tribunal d’Abuja, où le dossier a été transmis afin qu’ils puissent entrer dans leurs droits.
Pendant ce temps, les lieux de cultes qui avaient été épargnés viennent d’être détruits. C’est en tout cas l’information obtenue auprès des victimes.
« Le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse vient de constater la profanation et la destruction des deux mosquées de Kipé 2, derrière l’ambassade américaine. Ces maisons de Dieu ont été transformées en poussière par les bulldozers du régime. Plus grave, des exemplaires du Coran et des planchettes sont abandonnées dans la nature. Par ailleurs, ce matin, l’école privée Oumou Banouna Sy a été démolie. », regrette le porte-parole du collectif.


Pour rappel, la casse notoire de Kaporo rails, Dimesse et Kipé 2 a touché 1240 familles dont 1769 bâtiments, 13 écoles affectées, 12 mosquées et deux églises. D’après un rapport de human right watch, plus de 2500 bâtiments ont été démolis.
L’opération qui a été lancée par le ministre de la Ville et de l’Urbanisme sous le contrôle du gouvernement, a fait l’objet des critiques de la part des défenseurs des droits de l’homme et mais aussi de nombreux guinéens.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.