Kassory dans la lutte anticorruption : ce qu’en pense le PADES

C’est un ancien collègue sous le gouvernement Sydia, mais Ousmane Kaba, patron du PADES, ne veut pas du tout ménager Kassory Fofana, même si, «Il a commencé deux tâches gigantesques. C’est d’abord l’assainissement de la ville de Conakry qui est une lourde tâche parce que ça fait longtemps, le gouvernement est incapable de faire quelque chose là-dessus. Je ne suis pas sûr que ce soit bien organisé à la date d’aujourd’hui. »
Selon le président du PADES « pense qu’il faut beaucoup d’organisation et de financements de l’opération. La deuxième tâche, c’est la lutte contre la corruption. Un signal a été donné contre tous ces cadres qui dirigent les régies financières de l’Etat et qui passent à faire de la politique active avec l’argent public. Je pense que ce n’est qu’un début, il y a beaucoup d’autres. Nous devons faire cet assainissement financier tout en préservant la défense des uns et des autres puisqu’il ne faut pas non plus que ça soit une chasse aux sorcières. Il faut que les règles soient respectées en toute transparence. »
Pour Ousmane Kaba, si c’est le cas, ce serait une très bonne chose pour la Guinée. Et de se projeter : « Je pense que pour les prochaines élections, c’est une revendication que je souhaite que toute l’opposition porte, que l’administration soit neutre et que les fonctionnaires véreux ne fassent pas la politique avec l’argent public. Nous avons beaucoup de directeurs de régies financières qui se mêlent de la politique avec l’argent de l’Etat. C’est vraiment quelque chose à déplorer. Nous pensons qu’il faut mettre fin à cette dérive-là », conclut-il dans une interview accordée à un hebdomadaire local. Tout un programme.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.