Korbonya Baldé ou le prix du militantisme revanchard

Il a quitté l’UFDG sans que le parti ne s’écroule. Il s’est invité au RPG pour jouer les crieurs du parti en lançant des insanités à l’ex allié. Ce militantisme revanchard a provoqué, comme on pouvait s’y attendre, des dérives. Celles-ci avaient pour nom :«diffusion de messages d’incitation à la haine et à la violence ».

Tout a été rendu possible à travers la vigilance de l’ONG Balai citoyen. C’est ainsi que ce Korbonya Baldé a été au même titre qu’Ibrahima Kallo, Mamady Karifamoriya Kaba, Mamadi Kaba, Mamoudou stratège, Mamoudou Traoré, Goubhoye  Mohamed Lamine Kaba entendus par la DPJ, le jeudi dernier. Korbonya et sa bande ont été donc pêchés. Lui estime en effet « La paix en Guinée, requiert la dissolution d’un parti politique de l’opposition.  Parce que ses membres sont tous armés de la tête au pied. »

Cette accusation lui a donc valu une audition. Il se défend : «C’est un message qui interpelle toutes les institutions afin qu’elles puissent prendre leurs responsabilités par ne pas qu’il ait violence. Parce que ceux-là qui sont armés, sont  ceux qui sont susceptibles de semer la violence et non moi. J’ai toujours été un communicant moderne. Donc, je n’ai pas l’intention d’avoir des propos belliqueux qui peuvent vraiment semer le désordre en Guinée. Même si c’est moi personnellement qui avais fait le message, je dis haut et fort que ce n’est pas un message qui va me mettre dans des difficultés. Je suis très serein, c’est un message qui interpelle tout un chacun. »

Il reste vraiment à le prouver. Pour l’heure, les propos sont belliqueux et appellent à la vindicte. Ni plus, ni moins.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. IBKKK dit

    C’est une spécialité en Guinée comme Bah Oury et Intello avant lui! Ils viennent majoritairement de la même communauté plus que les autres. Pourquoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.