Kountigui : les critères d’éligibilité, selon Sékhouna Soumah

On pensait qu’il s’était assagi. Mais c’était une grosse erreur. Sékhouna Soumah bien supporté par le pouvoir à travers le Premier ministre et d’autres hauts cadres de l’Etat, militants du RPG donne lui aussi les critères pour être éligible en qualité de Kountigui de la Basse-côte. Sans trop dire si vraiment lui il remplit les critères qu’il a édictés.

Extrait : «Il y a des groupes ethniques qui doivent en débattre, ce sont les Bagas, les Soussous, les Nalous, les Mikhiforé et les Landoumas. Il n’est permis à aucun autre individu qui n’est pas issu de ces communautés de parler d’installation de Kountigui ou d’une situation qui concerne le fonctionnement de la Basse-Guinée. »

Le patriarche exclue déjà des ressortissants de cette partie de la Guinée, nés là-bas et ayant fondé leurs familles depuis de longues décennies. Quoi de plus normal surtout qu’il est décrié. Et ce n’est pas seulement des gens venus d’ailleurs qui évoquent l’installation du Kountigui. Les réels acteurs du bruit ce sont les membres de sa propre famille. Il en est conscient. C’est pourquoi : «   Je vous exhorte fils et cadres de la Basse-Guinée, d’arrêter de spéculer car je suis le seul Kountigui de la Basse-Guinée. »

Comme pour couper court. Et il ajoutera : « Quand j’ai été choisi à Kindia pour être le Kountigui de cette zone géographique, je n’ai courtisé aucune personnalité pour cela car j’ai confiance à ceux qui m’ont intronisé. »

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.