La grève perlée (?), galvaudée !

 

Un nouveau concept qui fait bien glousser : grève perlée. C’est en effet, la trouvaille de l’Inter centrale CNTG-USTG. Dans leur avis, il fait mention de « reconduire le mouvement de grève perlée de 3 jours, allant du lundi 9 au mercredi 11 juillet 2018. Cette grève est reconductible jusqu’à la satisfaction de toutes nos revendications. »

Certainement, pour mieux ‘’perler’’ la grève, « L’inter-centrale CNTG-USTG demande d’observer le service minimum dans les hôpitaux, l’aéroport international de Conakry et les usines à feu continu. Les entreprises EDG et SEG sont priées d’assurer convenablement le service minimum, en vue de satisfaire les attentes des populations. L’inter-centrale CNTG-USTG invite l’ensemble des travailleuses et travailleurs des secteurs publics, privés, mixtes et informels à observer rigoureusement ce mot d’ordre de grève dans la discipline et le calme jusqu’ à la satisfaction totale de nos revendications ».

De toutes les façons, « Une grève perlée n’est pas une cessation complète d’activité,  c’est une façon de ralentir les activités professionnelles. On ne cesse pas complètement le travail, mais ralentit la production ». Seulement, elle est manifestement bien galvaudée. Incomprise peut-être !
Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.