La justice américaine veut forcer Facebook à vendre Instagram et WhatsApp

Après Google, Facebook se retrouve dans le collimateur de la justice américaine. L’autorité de régulation de la concurrence et les procureurs représentant 48 États ont porté plainte contre le réseau social pour abus de position dominante face à ses concurrents. Publicité

La justice américaine reproche à Facebook les rachats de l’application Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars, et de la messagerie WhatsApp en 2014 pour quelque 22 milliards de dollars. Elle s’en prend aussi aux conditions imposées par le groupe de Mark Zuckerberg aux développeurs de logiciels. 

De telles pratiques, estime l’accusation, sont préjudiciables aux consommateurs. Ils ont moins de choix et leurs données personnelles ne sont pas protégées. En outre, grâce aux ressources qu’il possède, le réseau social a réussi à éliminer ou à entraver toute concurrence potentielle. 

En conséquence, la Federal Trade Commission, l’autorité fédérale en matière de concurrence, exige de Facebook qu’il se sépare d’Instagram et de WhatsApp. De leur côté, les procureurs exigent d’être prévenus de toute acquisition supérieure à 10 millions de dollars que le réseau voudrait effectuer à l’avenir. 

Rappelons que, fin octobre, une procédure similaire a été lancée contre Google. Le moteur de recherche risque, lui aussi, un éventuel démantèlement.

Source: RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.