La manif suspendue : Conakry peut enfin souffler…

Un peu plus de 72 heures des quartiers entiers de la capitale ne se remettent pas des marches politiques de l’opposition. Du lundi, jusqu’à hier mercredi, une certaine paralysie s’abat sur Conakry, dans l’administration publique, les marchés, etc.

On ne peut pas dire que les opposants ont réussi un sérieux coup mais, leurs consignes ont été suivies. L’objectif atteint. La vie peut donc reprendre ne serait-ce que pour le reste de la semaine car, les manifs sont suspendues, pas pour un mois, mais juste « pour permettre aux populations qui vivent du jour au jour de s’approvisionner. Vous savez que depuis lundi toutes les boutiques et les différents magasins sont restés fermés », précise le chef de file de l’opposition Dalein Diallo. Déjà, le grand marché de Madina, a retrouvé ses lustres d’antan, mercredi. Le trafic aussi a bien repris en fin d’après-midi du mardi. Même si certains habitants restent frileux. Le gouvernement appelle au dialogue, ainsi que la mouvance. Seulement, sans aucun préalable. Et c’est ce que les opposants ne veulent pas entendre. On est donc loin de la fin de la crise.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.