La miche de pain à 3000 FG à Kankan : le maire de la commune monte au créneau

Le pain était devenu une denrée presqu’introuvable depuis plusieurs jours sur les marchés dans la commune urbaine de Kankan, ce, suite à la grève déclenchée par les boulangers. Depuis ce mardi, ils ont repris la production du pain mais avec un tout autre prix. La miche est vendue partout à 3000 FG au lieu de 2000 FG le prix d’antan. Chose qui ne plait pas du tout au maire Mory Kolofon Diakité, qui menace de traduire en justice toute personne qui vendrait la miche à ce prix exorbitant : 


 » J’informe toute la population de Kankan et ses environs, qu’aucun consensus n’est trouvé entre les boulangers et la mairie, le pain reste et demeure 2000Fg, c’est une denrée de première nécessité et populaire, donc celui qui ne peut pas faire le pain a 2000Fg, qu’il aille faire ailleurs et laisser la commune urbaine de Kankan. Désormais, on trouvera du pain avec quiconque avec ce prix de 3000 Fg, sera arrêté et traduit devant les juridictions compétentes pour sabotage et activités fantaisistes, ça c’est très clair. » A-t-il mis en garde avant d’annoncer la mise en fonction de quelques boulangeries envoyées par le chef de l’État Pr Alpha Condé.


 » Il y a deux grandes boulangeries qui ont commencé à travailler, nous avons aussi des boulangeries qui sont là et bientôt le chef de l’Etat va mettre ces boulangeries à notre disposition, nous sommes entrain de mener des démarches pour que la farine soit mise à la disposition de la population. »


Depuis Kankan, Aly Badara Keita pour Kababachir.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.