www.kababachir.com s’inscrit en faux contre les allégations du chargé de com de l’ARMP (Droit de réponse)

La rédaction de www.kababachir.com a été surprise de constater qu’en lieu et place d’un droit de réponse, relatif à un article publié sur notre site, dénonçant la gestion opaque du Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), un soit disant chargé de communication de la structure, a opté pour la publication d’un article diffamatoire sur un blog peu connu du public.

Face aux allégations mensongères faisant état des excuses de la part de l’administrateur du site,  ou d’une erreur quelconque, www.kababachir.com, fidèle à sa vocation  de publier des informations crédibles, comme l’indique d’ailleurs son slogan ‘’Ne rien dire pour nuire, ne rien taire pour plaire’’, s’inscrit en faux contre ces informations venant d’un homme de média, qui vient à peine de trouver un point de chute à l’ARMP..

Parlant de l’article proprement dit, nous sommes convaincus que les informations révélées par notre correspondante, font suite à une enquête sérieuse menée au sein de cette structure de l’Etat.

Nous estimons que la publication de l’article diffamatoire à l’encontre de notre site, dont voici le lien : http://www.alerteur.com/fake-news-le-site-kababachir-com-sur-la-mauvaise-sellette-concernant-la-mauvaise-information/

relève de l’amateurisme  et fait suite au  refus de notre rédaction d’accepter un pot de vin pour réaliser un reportage qui devait leur être favorable et qui viserait à protéger le mis en cause, après le passage d’un service de contrôle des agents de l’Etat.

En ce qui nous concerne, nous assumons pleinement les informations publiées sur notre site dont voici le lien : http://kababachir.com/armp-guinee-jonas-mukamba-a-bride-abattue/, parce que convaincu que notre média est incorruptible, nous ne pouvons nous taire sur des pratiques malsaines d’une régie financière de l’Etat et en aucun cas, nous ne pouvons céder à des tentatives d’intimidations.

Toutefois, il convient de préciser que nous n’allons pas renoncer à notre mission. Qu’il s’agisse de l’ARMP ou ailleurs, nous continuerons à dénoncer toutes les pratiques malsaines, dans le pays, non pas pour détruire quelqu’un, mais pour contribuer à la lutte contre la corruption, au clientélisme et pour l’instauration d’un Etat de droit et de la démocratie dans notre pays.

Tout en prenant l’opinion nationale et internationale à temoin, nous réitérons notre disponibilité à publier un droit de réponse de l’ARMP, qui va nous prouver le contraire de ce qui a été déjà révélé par notre rédaction.

La rédaction de www.kababachir.com

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.