La rue, même avec 69 sièges à Conakry contre 59 pour le RPG

« Avec les résultats donnés par la CENI, nous avons gagné 69 contre 57 pour le RPG à Conakry, malgré tous les moyens, les milliards de ressources publiques investies dans les campagnes, les achats de conscience, la fraude massive au niveau des bureaux de votes et aussi des CACV. »

Dalein Diallo n’est vraiment pas satisfait, malgré cette performance que lui-même salue. Il réclame encore les résultats issus des urnes. Dans le cas échéant, la rue reste l’unique recours.

Extrait : « Restez mobilisés. Nous avons été un grand parti républicain. Nous avons préparé des recours documentés avec des preuves irréfutables, que nous avons déposés dans les tribunaux, tout en sachant que ces tribunaux pourraient être manipulés. On ne s’était pas trompés. Les tribunaux ont été complices de ce hold-up électoral auquel s’est livré le pouvoir, avec la complicité des CACV. C’est un vol, mais il faut que ça cesse. On ne peut pas continuer. Nous avons utilisé tous les recours légaux. On n’a pas été entendus. Il nous reste un recours : c’est la rue. On usera de la rue. Vous le savez déjà, tout ce qu’on a obtenu de ce pouvoir, que ce soit les élections législatives ou les élections locales, c’est par la rue qu’on l’a obtenu. Avec Alpha Condé il n’y a pas d’autres voies. »

Dalein tient à respecter et à faire respecter les lois : « Nous userons de tous les moyens légaux pour mettre fin à la fraude électorale dans notre pays ; sinon, notre combat n’aura pas de sens. »

Le pouvoir de Conakry est averti.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.