La source de l’anarchie, selon Dalein

 

« Je pense que c’est le pouvoir qui veut créer l’anarchie dans la mesure où le pouvoir a instrumentalisé les commissions de centralisation des votes pour s’octroyer des victoires qu’il n’a pas eues dans les urnes. »

Dalein Diallo s’exprimait ainsi sur les ondes de la RFI. Car, après tout« Nous, nous détenons les PV des bureaux de vote qui donnent les vrais résultats issus des urnes. Et les résultats publiés par la centralisation sont en faveur du pouvoir et ne reflètent nullement la vérité des urnes. Donc il faut qu’on nous restitue les suffrages qui ont été volés et qui ont été transférés au parti présidentiel. » L’UFDG n’est pas prête à s’avouer vaincue.

En cause : « Nous avons des pièces à conviction. Les résultats à la sortie des urnes ont été complètement transformés au niveau de centralisation,  avec la complicité active des magistrats chargés de superviser lesdites commissions. Et lorsque nous avons introduit les recours près des tribunaux, les tribunaux sous l’effet de l’intimidation et de la corruption ont validé cette fraude. » A défaut d’une justice équitable, « Nous contestons les résultats dans la rue dans la mesure où nous détenons des preuves irréfutables. Les magistrats n’avaient pas le droit d’écarter des PV simplement parce que l’opposition était largement majoritaire dans les bureaux de vote concernés. Les magistrats n’avaient pas non plus le droit de falsifier les résultats de certains PV. »

Tant que les résultats issus des urnes ne sont pas rendus publics, les opposants manifesteront. C’est cet engagement qui a été pris devant les opposants.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.