La transition vue par Ousmane Kaba : ‘’Il faut aller vite et ne pas se précipiter’’

Tout comme les autres acteurs politiques, Ousmane Kaba se dit disposé à accompagner les militaires dans la gestion de la transition en cours en Guinée.

A ce propos, le leader du PADES pense qu’il faut aller vite mais ne pas se précipiter pour une transition réussie :

« Il faut aller vite et ne pas se précipiter parce qu’il faut des bases solides pour que ça marche », a –t-il indiqué estimant qu’il faut écrire une nouvelle constitution et se doter d’un nouveau Parlement.

Quant à la suite à donner à cette première rencontre avec le Chef de la junte, Mamadi Doumbouya, le leader du PADES annonce une concertation entre les acteurs politiques afin d’harmoniser leur position :

« Nous allons nous concerter entre nous partis politiques pour qu’ensemble avec les militaires, que nous puissions convenir d’un agenda de la transition. Comme je l’ai dit moi-même, il faut qu’on soit d’accord sur la mission qui est de restaurer l’État de droit ».

A noter qu’après les acteurs politiques, les putschistes doivent rencontrer cet après-midi, les 4 coordinations régionales et les confessions religieuses.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.