Labé: les boucheries frappées par un manque criard d’approvisionnement

La filière bovine connaît ces derniers mois une crise qui se fait ressortir même chez les consommateurs.
Labé ravitaille Conakry en bétail d’abattage. Cela est l’une des causes de la crise bovine qui secoue la cité de karamoko Alpha mo Labé, estime Monsieur Alpha Oumar Diallo membre de la coopérative des bouchers  de Labé :
« Nous partons aux marchés avec les bouchers de Conakry et pourtant chez eux un kilo de viande se vend à 30 000, 32 000 et parfois même à 35 000 francs guinéens contrairement à Labé où un kilo est vendu à 30 000fg c’est cette différence de prix qui joue sur nous parce que eux ils peuvent  acheté une bête à 3 500 000, 4 000 000 et chez nous c’est pas possible. »
 « Ces dernières années, on n’a pas connu des crise comme celle-ci ,  mais cette année il y’a des jours qu’on abat pas par manque des bêtes. » Conclut il.
Pour l’heure, le peu de quantité  de viandes  qui arrive trouve vite preneur sans que tous les citoyens ne soient servis, parfois pour être servi, il faut patienter des longues heures.
Alpha Boubacar kessema Diallo, correspondant kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.