Labé: des mécontents après le partage des 15 kilomètres de bitume

Suite au démarrage effectif des travaux de bitumage des 15 km des voiries de la commune urbaine de Labé, les citoyens de certains quartiers occultés notamment ceux du secteur Domby ont exprimé leur colère. Ils disent être marginalisés  par les autorités locales. Ils menacent même  de barrer la route aux camions qui traverseront leur localité pour transporter du granit.

Pour El hadj Safioulaye Bah, préfet de Labé cette route est départementale et se trouve sur la nationale Labé-Tougué. Le point 0 de cette voie se trouve au carrefour Bilaly près de la station-service et un projet de l’OMVS couvre cette infrastructure routière à travers la construction du barrage hydroélectrique de Koukoutamba

La mise en place du point de départ à ce niveau c’est afin de faciliter le changement du pont de Donghora, petit sur ce tronçon car ne couvrant que 4 mètres de largeur, donc ne permettant pas à deux cyclomoteur de passer à la fois. 

Les 15 kilomètres de goudron octroyé par le président de la république, aux dires du Préfet, sont pour la commune urbaine de Labé, ce bitume exigerait d’être raccordé  a une route déjà revêtue. 

Le Préfet a fait savoir que Domby n’est pas le seul secteur qui en veut, même Maleya et le quartier Fafabhè qui sont tous du centre urbain ont fait des demandes, mais c’e sont sulement 15 km qui ont été obtenus. A ses yeux insuffisant pour satisfaire tout le monde. il demande à la population de prier afin que les 10 km sur les 25 du départ soient obtenus. «pourquoi c’est seulement les habitants de Domby qui se sentent lésés ou dans une injustice. Il pointe du doigt les jeunes dudit secteur de manquer de vigilance jusqu’à ce que le seul camion-citerne des sapeurs pompier de la région soit incendié chez eux.» a-t-il déploré. 

El hadj Safioulaye Bah a même rappelé que c’est quand il était aux commandes qu’il s’est battu pour l’électrification de ce secteur et est en train de se battre pour ériger cette circonscription en quartier, malgré que les citoyens de Labé exigent à ce qu’on leur disent se réalise immédiatement.  

Parlant de la menace des habitants de ce secteur de trouver un autre passage pour les camions de granit, le Préfet précise qu’ils seront confrontés aux forces de maintien d’ordre.

Thierno Oumar Tounkara, correspondant Kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.