Labé : les cambistes ressentent le poids de l’épidémie du virus Ébola

Ces derniers jours, le franc CFA connait une certaine baisse et les cambistes de la commune urbaine de Labé ressentent le poids de l’épidémie du virus Ébola. Cette baisse aux dires des monnayeurs est due a la fermeture des frontières avec le Sénégal, la Guinée-Bissau et la Gambie mais aussi au refus de visa aux Guinéens devant allaient à la Mecque cette année.

L’épidémie d’Ébola s’est invitée donc dans tous les domaines. Cette fois-ci, ce sont les cambistes qui semblent être frappés par la foudre du mortel virus qui sévit dans notre pays depuis la mi-mars. « Actuellement, ça ne marche pas. Toutes les activités tournent au ralenti, parce que les frontières sont fermées. La fermeture des frontières entre le Sénégal et notre pays a beaucoup pesé sur nos activités. Il n’y a pas de demande ». nous confie Barry Abdoul Malick cambiste

Un autre jeune cambiste de renchérir « le ralentissement de nos activités ça ne nous arrange pas. Avant on gagnait un peu. Parce que les gens qui partaient à la Mecque venaient pour chercher les devises étrangères pour amener avec eux et cette fois-ci, il n’en a pas ».
Avant de conclure. « Le dollar est plus cher que l’Euro et le franc CFA. Avant les 100 dollars valaient 705 000 GNF, en ce moment c’est à 725 000 GNF».

Sally Bilaly Sow correspondant Kabanews à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.