Labé : Les leaders religieux saluent la réouverture des lieux de culte

Fermés depuis le mois de mars dernier en raison de la pandémie COVID-19, les lieux de culte ont été rouverts lundi 22 juin dans plusieurs préfectures de la Guinée sur instruction du Chef de l’Etat.

A Labé, capitale régionale du Foutah Djallon, la décision a été vivement saluée par les autorités religieuses.

Elhadj Thierno Mamadou Badrou Bah, Inspecteur régional de la ligue islamique de Labé, exprime toute sa joie et celle des fidèles musulmans, tout en promettant que les mesures de barrières édictées par les autorités sanitaires seront respectées à la règle.

« Cette journée pour nous, est considérée comme un jour de fête. Beaucoup de nos préfectures ont eu le feu vert pour rouvrir les mosquées et Labé en fait partie .Vu la réjouissance des musulmans par rapport à la réouverture des maisons de Dieu, j’ose espérer qu’ils feront tout pour respecter les mesures d’urgences sanitaires. Cela fait partie de notre fierté. Comme indiqué, chaque individu, dès son arrivée doit se laver les mains, porter un masque qui couvre son nez et sa bouche. Lorsque le muezzin fait l’appel c’est de prier aussitôt. Une fois à l’intérieur de la mosquée des tapis sont étalés et chaque fidèle respecte une distance d’un mètre. Donc, c’est pour cela que moi et mes pairs imams nous demandons à tous les fidèles musulmans de respecter pour l’amour de Dieu les gestes barrières », a plaidé le grand imam de la mosquée de Labé.

Quant à la communauté chrétienne de Labé, après avoir exprimé sa satisfaction, le père Apollinaire Kokoly Kolié promet que les gestes de barrières seront respectés par les fidèles.

« C’est vrai qu’on nous a autorisés de rouvrir les lieux de cultes mais il faut respecter les gestes barrières. Moi j’étais hier avec quelques membres du conseil pastoral paroissial, et je leur ai dit que tout fidèle qui viendra à l’église sans porter le masque on le renvoie. A l’église le port de masques est obligatoire, le lavage des mains aussi. Se saluer, faire des accolades, tout est interdit. Il faut respecter la distanciation », a insisté ce Chef religieux.

Même si la pandémie est loin d’être maitrisée, des nombreux citoyens interrogés sur la réouverture des lieux des cultes saluent la mesure et ils ont promis de respecter les mesures de barrières tout en contribuant à lutter contre la pandémie du Coronavirus.

De Labé Souleymane Camara pour www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.