Labé : un malfrat échappe à une vindicte populaire

 Ce lundi 10 novembre 2014 la ville de Labé était encore en ebullition. Un malfrat présumé a échappé de justesse à une vindicte populaire ce matin au marché central de Labé sur la ligne des cambistes.  Saisi la main dans le sac, les commerçants en colère ont voulu se rendre justice. Choqués par l’acte les commerçants  ont voulu bruler le jeune en question.
El hadj Mamadou Makariwou Lelouma dont le magasin a était la cible du malfrat explique : «  j’ai garé ma voiture pour rentrer au marché. À mon retour je trouve que ma boutique est pleine. J’ai cherché à savoir pourquoi. Mon petit-fils me dit qu’il a surpris ce type devant le tiroir et il a volé cinq millions de nos francs ». Témoigne-t-il.
Victime de vol a répétion, le gestionnaire du magasin réclame justice : «  c’est la troisième fois qu’on me vole dans cette boutique. Le premier  cas c’était 600
mille CFA et 800 mille FG et l’avant dernier cas la somme était aussi lourde 800 mille CFA. Comme c’est Dieu que a pris ce voleur aujourd’hui que justice soit faite ». Plaide-t-il.
De son côté  Ibrahima, le présumé voleur après avoir été extirpé  par les services de sécurité dans les mains de la foule en colère, il  nie en bloc les faits que lui sont reprochés : « je suis venu arrêter ma moto derrière. Quelqu’un était tout près. J’ai fait un pas à l’intérieur de la boutique, il n’y avait personne je me suis retourné.
Après le jeune est venu me demander qu’est ce tu cherches là ?  Je lui ai répondu que je suis venu pour faire la monnaie de 2000 CFA. Après il m’a sommé de rentrer à l’intérieur de la boutique pour que reste jusqu’à l’arrivée du vieux. Moi je n’ai jamais volé ».
Par contre, les forces de l’ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule et n’ont procédé à aucune arrestation. Pour le moment les activités  ont repris et le présumé voleur séjourne au commissariat central de Labé.
Affaire à suivre …
Sally Bilaly Sow correspondant kabanews à Labé

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.